Contes De Terreur, стр. 28

– Sans aucun doute!

– Cette perspective l’avait sans doute grandement intéressé, ajouta Summers. J’ai appris par hasard que le valet de feu Lord Southerton était à sa solde, et qu’il lui envoyait régulièrement des télégrammes plusieurs fois par jour pour le tenir au courant de l’état de santé du malade. Cela se passait à l’époque où vous vous trouviez aux Greylands. N’était-il pas bizarre qu’il souhaitât tellement être informé, puisqu’il savait qu’il n’était pas l’héritier direct?

– Très bizarre! répondis-je. Et maintenant, Summers, si vous aviez la bonté de m’apporter mes factures et un nouveau carnet de chèques, nous pourrions commencer à mettre un peu d’ordre dans mes affaires.

[1] Sic. Nous retrouvons cette orthographe dans divers textes de la fin du XIXe ou du début du XXe tel que le Journal des Goncourt 1870. (Note du correcteur – ELG.)

×